Aller au contenu principal

Le harcèlement moral

Qu’est ce que le harcèlement moral ?

Le harcèlement moral se définit comme le fait de harceler autrui par des agissements répétés même de nature identique ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale, ou de compromettre son avenir professionnel. 

Il faut préciser qu’une organisation de travail non adaptée peut engendrer un état de stress, tout comme un environnement de travail hostile peut avoir une incidence sur la caractérisation du harcèlement moral subi.

 

Que faire ?

Le harcèlement moral nuit autant au bien-être du salarié qu’à l’entreprise toute entière.

Le 6 mai 2019, le procès de France Télécom s’est ouvert au tribunal correctionnel de Paris. L’ancien PDG et six de ses dirigeants sont jugés pour « harcèlement moral » et « complicité de harcèlement moral ». L’entreprise est aussi mise en cause en tant que personne morale. Un procès unique qui pourrait faire jurisprudence. « C’est un procès hors-norme : pour la première fois, on va juger des faits de harcèlement à grande échelle dans une très grande entreprise », souligne l’un des avocats de la Fédération Sud France Télécom.

 

Afin de protéger les salariés, les entreprises doivent mettre en place une procédure de signalement.

Cette procédure doit :

  • garantir l’anonymat ou la confidentialité du salarié
  • assurer le respect de la dignité et de la vie privée des victimes
  • approfondir les dépôts de plaintes
  • mener des campagnes d’informations.

 

L’ensemble de ces recommandations se retrouvent dans les fonctionnalités de Wispeek.

 

L’ensemble des salariés, acteurs de l’entreprise, ont accès à la plateforme de dépôt d’alerte. Wispeek garantit la confidentialité, l’anonymat et le chiffrement du contenu de l’alerte. Avec son système unique de remontées d’information, l’entreprise gère rapidement ses alertes.

 

Découvrir l'offre